LE FABRICAUTEUR Ici habite un marchand d'histoires entre images et motsletratag86@gmail.com

Rencontre 1
Mots à vendre, à presser, à tordre et à dépouiller ?
Dune pâle mer de plomb
Une sale bête !
Définition de poste.
Rencontre 1
Rencontre 1

L’oeil touche à tout si on le laisse ouvert, en passant, sans en avoir l’air. C’est son ballet qui réveille les couleurs et les formes, étrillant la logique de la perception ordinaire. La photographie bloque et suspend cette petite magie ici ou là. Rencontres de reflets et de gens qui finissent par se confondre dans [...]

Mots à vendre, à presser, à tordre et à dépouiller ?
Mots à vendre, à presser, à tordre et à dépouiller ?

LA TRANQUILLE RAISON ? Les mots qui se camouflent, le sérieux du menton soulignant des mensonges, l’œil martial et précieux, calculé, à la mode, pour dire sans un mot le mépris de la vie. Le dictionnaire souffre, les mots sont épuisés, les vocables usés qui parlent du réel s’entortillent partout comme des fils de pêche, [...]

Dune pâle mer de plomb
Dune pâle mer de plomb

Partir d’un rien pour arriver nulle part, juste au bout d’une phrase en faisant un détour par la plage et le désert tout calme d’un océan posé comme une flaque paresseuse. Cela ne lui ressemble pourtant pas. Il est d’une tranquillité irritante, à peine troublée par un ourlet discret, quasi muet sur la plage lissée [...]

Une sale bête !
Une sale bête !

Avec la fatigue d’un soir et le matin pour désespoir, repartir si le vent cesse, quand la chaleur remonte des draps. Perdre ses raisons dans des replis de rêves vite évanouis, poser sur le sol froid quelques pieds de certitudes et remonter d’un coup d’aile un ciel sombre , l’œil trop las, sans envies. Mais [...]

Définition de poste.
Définition de poste.

Note de service : XR/B12/2145 définition du poste proposé L’expression des souffrances est d’une variété infinie. Masquée, déviée camouflée ou directe, exagérée, tue, montrée comme un objet insolite, voire magnifiées. Ca souffre donc je suis. Souffrances et sens de ma présence. Je suis pêcheur des tristesses, glaneur des restes de festins morbides où je n’ai [...]

Lettre à mots croisés vagabonds
Lettre à mots croisés vagabonds

Je ne vagabonde pas. Je vague à mondes la femme en fer des marais de Bègles 2015 C’est plus sûr, varié et ne nécessite pas le mouvement Rêvasser sert le sens et fait valser les mots d’une mesure à l’autre Je ne pense pas tant que ça Je sens je renifle Fox terrier à poils [...]

Les braises de 2016 ?
Les braises de 2016 ?

Débusquer aux six coins du vent  les rythmes de cœurs fous, gratter du bout de l’ongle le givre délicat, écouter sans dormir les voix qui se répondent, partir le nez en l’air pour chercher des couleurs. Remettre un vieil habit le tendre sur le dos, vérifier que les poches tombent bien sous la main, repenser [...]

insecte et mascaret
insecte et mascaret

les rivières coulent en général dans un sens. Pas en Gironde où elles changent de cours avec violence parfois, toutes les six heures. Comme quoi Héraclite peut se tromper, lui qui prétendait à la métaphore absolue du temps et des choses qui passent et ne repassent jamais (Pantarei : tout coule). Il n’avait jamais quitté [...]

REFUGIES VENEZ VITE NOUS AIDER A VIVRE MIEUX
REFUGIES VENEZ VITE NOUS AIDER A VIVRE MIEUX

Il y a les couleurs, le sang et la terre, les mots qui volent en musique ou au pas de charge, en douceur et en voiles de soie tombant avec prudence vers le sol, sans se presser. Il y a des pays, des souplesses immenses, des reliefs de corps doux et dessous des kilomètres de [...]

L’épaisseur d’un homme
L'épaisseur d'un homme

L’épaisseur d’un homme. Déblayer un tas de bourrier, cette expression du sud-ouest pour désigner l’indistinct qui traine au sol, depuis le mouton de poussière jusqu’au fourbi remplissant un grenier. La taille importe peu. Sortir d’une grange des restes enguirlandés de toiles et de poussières. Tirer dans un fracas étonnant des tas de planches noircies et [...]

Archives