LE FABRICAUTEUR Ici habite un marchand d'histoires entre images et motsletratag86@gmail.com

Voeux à disposition 2

Ces lignes ont pour seul but de soulager cexu et celles qui, surpris par ce début d’année revenu si vite, sont glacés d’ennui face à cette obligation des voeux et des ritournelles qui les accompagnent. Dans ce kit, vous trouverez des éléments indispensables pour composer cette strophe sacrée dont dépendent vos relations avec vos interlocuteurs, pour une année, parfois plus.

Cher ami, n’ayant pu vous voir l’année dernière, je reconduis mes voeux de l’année passée et vous demande de vous y référer. Rien de changé.
Gustave
(bien sûr si vous ne vous appelez pas Gustave, il faut changer le prénom)

Monsieur le Directeur, je sais que vous ne lirez pas ce courrier, ma copine Josette m’ayant précisé qu’elle avait consigne de les mettre à la poubelle dès réception. Aussi puis je prendre la liberté de dire à Josette que la soirée prolongée passée avec elle a laissé à mon canapé un souvenir délicieux et que le Directeur peut aller se faire voir ailleurs.
Elvis P (idem)

Ma poule, c’est Dédé, pour te dire que j’ai pété un cardan sur le bahut et que je rentrerai pas avant l’année prochaine. Embrasse les gosses.

Julot (re)

Monsieur, Madame, en souvenir de la mémoire du passé qui nous unit au delà du temps et des passions d’ici bas, au nom de la France et du canton, des travaux de voirie qui ont amélioré votre vie, je vous souhaite, en cette année électorale de venir me rencontrer à la Mairie lorsque je serai élu. Bien à vous.
Le candidat (ou candidate, la langue de bois n’ayant pas d’identité sexuée)

Cher Françis CHER HEQUE,

je te souhaite de vite rejoindre le petit nicolas dans un clapier tranquille, toi qui, à la cefedete (céFDT) a toujours eu le sens du clapier, comme papa, le préfet hors cadre, te l’avait appris du temps de sa jeunesse dans la métallurgie (dans les instances dirigeantes du syndicat). Tu as le sens du coucouche panier, c’est bien, des cent manières de faire croire à un poisson rouge qu’il est un hamster, tu es parfait. Seul défaut, tu n’as quasiment jamais bossé comme éducateur contrairement à ce que tu affirmes parfois. Je te souhaite donc de finir à ta juste place, dans la poubelle, juste à côté des WC et de la photocopieuse, dans le secrétariat de Sarkoléon. Bonne année pour toi cher valet, mais fais attention, la mère NOTHA, cela se voyait tellement qu’elle touchait au Médef que personne après ne fut surpris de l’apprendre officiellement. Soit plus discret que diantre, papa ne t’a pas appris la vie pour rien !
M Le méchant

Monsieur le curé, bonne année et pas le temps de me confesser ! Elle est douce comme du miel, belle en oiseau lyre et elle chante le cantique des cantiques. Alors je suis quitte des entorses aux moeurs que nous commettons avec délice !
Pouet pouet ?
Toto le héros


Laisser un commentaire

Archives