LE FABRICAUTEUR Ici habite un marchand d'histoires entre images et motsletratag86@gmail.com

images invitées
Essayer de saisir du bout d’un objectif une esquille de réel enfoncée dans le talon, le gras du pouce. Serrer avec les dents la chair, lui faire rejeter l’épine intruse, relâcher la morsure et regarder la trace sur la peau, avec une perle de sang et d’eau, le minuscule et douloureux fragment gisant inoffensif et démesuré, petite aiguille qui empêchait de marcher, de saisir.
Des histoires, des impressions, des bords de rivière et des morceaux de ciel, dans leau ou au bout du nez, en l’air, lorsque tout devient si grand que le regard se perd…

Et sous la pluie qui rôde, un instant de fragile, comme un geste si frèle qu’on doute de l’avoir vu, un battement de cil, de main ou de sourire, un croisement infime, un risque de rien du tout. photos CM 2008

Laisser un commentaire

Archives