LE FABRICAUTEUR Ici habite un marchand d'histoires entre images et motsletratag86@gmail.com

Bouts de rêves
Écrire, nommer ce que l’on ignore, empiler les mots tracés pour des lecteurs déserts.
Se heurter le cœur aux coins des bois, décrire de grands passages de lumière dans des vies en friche, contourner d’un doigt gourmand la trace de la gouge dans le bois serré d’un meuble reconstruit.
Les meubles anciens, sont des assemblages de mots, chevillés d’une syntaxe étrange et grinçante, aux emboîtements parfois surprenants.
Les textes aussi, ces lettres qui s’égarent, longue caresse d’une main de sable… Et je sais que longtemps il me faudra encore tout réinventer. franchir les lignes de la main, creuser dans le tuffeau pour chercher des coquilles et recréer des mondes tranquilles, coquillages aux oreilles à écouter la mer.
J’ai retrouvé sur un banc, tâché par les larmes d’un tilleul, un livre de l’enfance. La Moselle, le Gard, les montagnes prévues, l’océan qui s’excite à l’heure des marées, tes mains avec les miennes sous le sable si fin…
Je l’ai donné à une passante, sans un mot de plus. Elle a juste étiré sa bouche en sourire gentil et sorti de son sac une poche en papier pour ne pas se tâcher. Plus tard m’a-telle dit, plus tard sur un muret du bassin à flot. Je vous le lirai au soleil.
J’ai accepté la promesse et me suis réveillé.

Laisser un commentaire

Archives