LE FABRICAUTEUR Ici habite un marchand d'histoires entre images et mots0681571560
letratag86@gmail.com

neuf ? deux mille ? les mots de GAZA ….
Neuf, rien de neuf dans ce froid qui démarra l’année. Les mots du petit nico sonnent toujours aussi faux, le mensonge est de mise, avec le ton de la sincérité bien sûr. C’est merveilleux de rentrer d’un séjour de star au soleil des tropiques avec l’accent concerné par les campeurs SDF, les sans papiers, les travailleurs précaires.
Le Fabricauteur ajuste son passe montagne pour dire aussi qu’ailleurs tout est sans tâche, dans un monde merveilleux entre bisounours et candy… En Palestine par exemple les mots sont aussi galvaudés et trahis, dans une région du monde où le Verbe, le Livre, ont une telle importance mystique et historique… Bombarder des réfugiés ou des pauvres gens, des civils si possible, enfermés dans une zone ceinte de murailles, type Berlin aux beaux jours, c’est juste « assurer la sécurité des citoyens israéliens ».
Les barbus en face se réjouissent car ils peuvent jouer les matamores et entraîner dans leur folie à eux des troupes de jeunes que 40 ans de guerre a vidé en partie de tout sens critique, de tout recul. les sionistes, les barbus, les mots, leurs mots, et au final si l’on regarde bien… des échéances électorales proches, en Israël mais aussi en Palestine et à Gaza. Comme quoi il est toujours plus facile de coller ses affiches avec le sang des autres !

Par chance il reste quelques îlots un peu tendres et tièdes!

Martine m’a envoyé la photo d’un félin plein de poil qui semble bien dans ses bras, une petite fille à Strasbourg développe sa vie sous l’œil affairé et doux de sa maman, le Docteur Miss a gagné du fric à la bourse sur des actions pharmaceutiques et s’est payée des vacances sous la pluie dans une destination paradisiaque (gag de la justice divine ?), le vent a cessé d’agiter l’air glacial et j’ai retrouvé une boîte de marrons glacés et un disque de Luis LLACH…

Juste assez de calme pour se préparer a ce qui va forcément advenir : le printemps pardi!

D’ici là le Fabricauteur vous suggère de recoudre les ourlets des banderoles, de vérifier les
soudures des hauts parleurs, d’embrasser la voisine, de saluer les passants en souriant, de lire les dépêches AFP en détail, etc.
Ne lâchons rien ! Pour ne rien regretter !

Laisser un commentaire

Archives