LE FABRICAUTEUR Ici habite un marchand d'histoires entre images et motsletratag86@gmail.com

les regards collés.

Ce qui meuble une image est souvent le regard, celui d’un être vivant, d’une statue, d’une représentation d’animal. Cet oeil qui rassemble et anime le bébé, l’enfant perdu, le malade endolori de solitudes et de peurs.
Les collages permettent d’essorer des tas d’images et d’en concentrer des éléments épars sur une seule scène, hâtivement construite à coup de ciseaux et de colle dans le périmètre formel d’une feuille de papier. Cette précipitation relative permet toutes les malices et conjugue le hasard des sources et les têtes à queue que les rapprochés d’images et de fragments peuvent amener.
Le discours poétique est proche du collage, réunissant aussi parfois ces éventuels, ces approximations visuelles, ces entrées multiples aux sens entrecroisés.
Goûtez je vous en prie le jus d’une cerise !

Laisser un commentaire

Archives