LE FABRICAUTEUR Ici habite un marchand d'histoires entre images et mots0681571560
letratag86@gmail.com

Portrait de la grippe du goret
Le Fabricauteur a pris la grippe en grippe, et toute l’intox qui va avec, et décidé de prévenir le virus : qu’il fasse attention à lui ! Gare au tube de colle qui risque de le confiner entre deux tranches de papier dans des collages divers. Faits au printemps d’ailleurs, mais c’est idiot de le préciser. En mai les calembours ne seront pas meilleurs qu’en avril : qu’on se le dise ! C’est la crise !
Voici donc le premier portrait officiel du virus de la grippe sarkozienne dont un certain Beçon (1)serait atteint et qui aurait, soyons juste, endommagé la mémoire de certains dirigeants de gauche comme Aubry, oubliant, dans ses protestations contre les stock options que c’est la gauche qui les a légalisé, comme c’est la gauche qui a introduit le secteur d’exercice privé à l’hôpital public pour les médecins…
C’est dire si ce virus est virulent. Paraitrait même que dans le Medef et chez les proches de Sarkoléon on se regarde de travers, pire on se méfie de tout le monde. C’est une pandémie de dénis divers et variés, de dépits avancés, de délits en sous-main, bref c’est torride dans les rangs de la majorité. Au point que l’âne du Poitou, le gars Trois fois rien, essaye de se venger de n’avoir pas eu la présidence du Sénat en torpillant la réforme Bachelot sur l’hôpital auprès des sénateurs ! Grand rebelle va ! Un vrai pur ce type là, tout en finesse et désintéressé pardi !!
  • (1) Beçon c’est le mec de gauche qui est passé du PS au ministère des expulsions et qui croit faire croire aux gens qu’il est un ange descendu du ciel. Avec les odeurs qu’il trimballe dans ses propos, on peut se douter d’où il vient et où il repartira. Saint Papon priera pour lui ?
Il s’agit là de la reconstitution de la conséquence de l’annonce du premier cas de grippe dans une exposition d’art moderne dans la sous préfecture de Sousay sur Viscère en côte d’opale. le service d’ordre est débordé. Ces deux derniers collages n’ont rien à voir avec cette invasion porcino mexicaine ! Il est question de tendresse et de références à la maternité, certes un peu taquines mais malgré tout dans la droite ligne que le Pape Benet Treize Etroit a tracé pour les femmes de la Terre. Le fabricauteur essaye de gagner le ciel en fayottant le concierge un peu néo nazi du saint Siège. Saint Papon priera pour ce Pape !
Cela étant c’est magnifique une femme qui tient un enfant et ce vieux dégueulasse ne devrait pas salir de ses propos ces représentations sacrées par les humains depuis bien avant que les sectes majoritaires ne s’installent sur terre. Et c’est merveilleux d’oublier ces encalottés pour ne regarder que ces bras et ces silences doux.


Un bébé qui regarde sa mère qui le regarde (cf les tableaux de L de Vinci à ce sujet) cela fait toujours fondre un fabricauteur, malgré sa profonde méchanceté ! On ne se refait pas. Merci Perrine !

Laisser un commentaire

Archives