LE FABRICAUTEUR Ici habite un marchand d'histoires entre images et motsletratag86@gmail.com

Maintien de l’Ordre ? Foutez nous la Paix !

A l’occasion des dernières manifestations poitevines une réflexion s’imposerait sur la notion d’ordre, public, privé, moral, légal, etc…
Notons en premier lieu que l’ordre de notre belle ville est troublé par les initiatives destructrices de dangereux agitateurs qui ont concocté leur doup depuis longtemps, et sans se cacher : la ville se couvre de barrières, de trous et de tranchées, de panneaux en tous genre dont certains sont des incitations claires à ne pas suivre le droit chemin (tournez à gauche, sens unique, etc.). Bref le chantier qui va  occuper la centre de Poiters durant quelques mois est un trouble manifeste à l’ordre public ! Eh oh M’sieur le Maire !
Et la police ne fait rien ? Rien d’autre que de veiller à la circulation et au stationnement. C’est peu valorisant mais utile à tous.
L’hiver cette année revient tous les quinze jours et arrose un peu de neige et de verglas… Quel bazar tout de suite, quel désordre ! Par chance il y a le sel, par malchance s’il fait trop froid il n’agit pas bien. Le désordre automobile s’installe ! Mais que fait la police ?!
Une mamie attend le bus N° 9 pour rentrer vers la ZAC de Beaulieu. Il fait froid et rien ne vient. Les autres réfugiés de l’abribus se disent à haute voix leur colère d’être pris en otage par une grève ou bien que les bus à Poitiers c’est merdique etc… Manque de chance, la ville est si étroite et les bus si grands qu’un 4×4 mal garé a bloqué le trafic dans un virage. Le temps que le bus soit dégagé après intervention de la police, d’une dépanneuse de fourrière peut-être et la mamie a eu bien froid, les autres ont échangé leurs colères et leurs certitudes. Faut dire que ce jour là il y avait peut-être une manif de 50 personnes et que 70 policiers les encadraient. pas le temps de surveiller les rues et les 4×4.
C’est un désordre invraisemblable. De toute façon, les terroristes qui concentreraient leurs plans maléfiques sur Poitiers n’ont pas de 4×4 selon les informations et le réseau STIC. Alors…
Mais les gens se disent en choeur : « que fait la police ? » Il lui faudrait peut-être des ordres pour assurer la paix et le bon fonctionnement des espaces publics communs.
Sur la place du marché, des tables et tréteaux sont installés un peu partout. le désordre est patent. Il serait temps d’aligner ces étals, de normaliser leurs formats, de fixer une palette de couleurs acceptables pour les cucurbitacés, les choux pommes etc. Un peu d’ordre légumier que diable !
Un philosophe du 20° siècle, Michel Colucci expliquait qu’au lieu de la garder ils feraient mieux de nous la foutre…la paix.
Une preuve du désordre qui gangrène nos sociétés !
 Les oyats et les brandes des dunes océanes sont toutes de travers !

Au dela de la boutade, la fonction officielle de toutes les polices est résumé dans le traditionnel refrain du guet « dormez bien bonnes gens c’est le guet qui passe » qui a traversé depuis cinquante ans les rondes et chansons de France que l’on a fait écouter à des millions d’enfants. Ces mêmes enfants qui sont surpris de voir de drôles de robotcop dans les rues de Poitiers, comme si l’on allait tourner un film. Mais les scénaristes ne sont pas des plaisantins.
Il s’agit bien de réalité, d’une anticipation belliqueuse à des situations potentielles de désordre urbain.
Le Fabricauteur a parfois des relations avec des policiers, des gendarmes, y compris de hauts gradés expérimentés qui ne cachent pas leur air affligé lorsqu’ils constatent comment « les forces de l’ordre » peuvent devenir des instruments de propagande politique au service d’un gouverenmeent, d’un pouvoir X ou Z. Leur vieux rêve républicain d’une force publique au service de la population explose si souvent ces temps-ci qu’ils ont du mal à suivre. Et lorsqu’un commandant, un colonnel, un capitaine, etc. commencent à avoir des états d’âmes c’est que le bouchon a été poussé un peu loin !
Et en ce moment le bouchon dérive…
Il en résulte un risque majeur qui semblerait ne pas désoler tout le monde au niveau des services de « com »
des pouvoirs en place, celui de dérapages et de réactions incontrôlables. Leur but serait-il alors atteint ? Mais dans ce cas là  s’agirait-il des forces du désordre, contre la paix sociale et civile.
Un comble ! Que fait la police ? ! Que font les candidats aux élections qui, la main sur le coeur, déclament les principes de Liberté etc…? Certains sont audibles, clairement, d’autres bien alambiqués ou silencieux. Et le contôle démocratique des forces de l’Etat est un droit des citoyens. Qu’est-il devenu ? parti avec une partie de nos libertés publiques ? Les moralistes pourfendeurs de délinquances sont muets, trop occupés à rêver des caméras vidés qu’ils veulent installer « car elles ont fait leurs preuve en matière de lutte contre la délinquance »…Tu parles charles, Scotland Yard vient de faire le bilan désastreux de la folie vidéo au Royaume Uni… Mais en France c’est forcément différent, « on » est meilleurs que les angliches…(sauf pendant les années noires de la seconde guerre mondiale où une majeure partie de la classe politique est aller coucher avec les nazis, sans honte ni vergogne…).
Décidément la rue fait peur ! Alors que c’est de la rue qu’est venue en grande partie la progression politique et sociale d’un pays comme la France, depuis des siècles.
Mais la mémoire, c’est pas beau, sale, caca, beurk ! Pas toucher. Fonçons sur TF1au lieu d’aller dans la rue discuter et se manifester. Là au moins pas de problèmes de disponibilité de cerveau, JPP s’occupe de tout à votre place.

Laisser un commentaire

Archives