LE FABRICAUTEUR Ici habite un marchand d'histoires entre images et motsletratag86@gmail.com

images volcaniques ?!
Au péril de son existence le Fabricauteur a compté les boulons d’une pâle copie de la tour Eiffel découverte dans le Tarn à Lastours
Comment se dégager de ce qui obsèdent mes concitoyen-nes? Comment faire un écart salutaire, comment bêler ma différence en refusant de tourner mes mots vers les cendres d’un volcan qui fait déblatérer moultes pleureuses que le sort financier des compagnies aérienne laisse la larme sur la joue, dépités, près du gouffre ?
Et bien je n’en sais rien. les volcans je m’en tape comme de mon premier cratère et au risque de voir les Kraft et autres Tazieff me maudire du fond de leur tombe, je préfère dire et affirmer : 
le volcan imprononçable, je m’en lave les mains.
Ce qui me fait sourire est la passion soudain répandue, comme une éruption soudaine, d’une compassion feinte pour les voyageurs coincés, les affairistes bloqués au sol, les techno divers qui ne pouvaient pas envisager qu’un volcan fasse la nique aux puissants du Cac 40.

Aussi soyons légers et examinons quelques photos de vacances.
  Un piano pour jouer avec ses fesses, et qui fonctionne parfaitement, quoiqu’un peu geignard côté soufflerie electrique
Une belle ferme islandaise sans doute avant que ces gens impolis ne nous abreuvent les sillons de cendres avionophobes.
Un nostalgique de ses dessins d’enfant pré-imprimés et à colorier, vendus 1f50 a encore frappé.


Et j’ai rêvé de loin à l’eau qui s’en allait, aux marées à ces vents qui rincent les vallées, en Moselle, en Ardennes, aux quatre coins des Flandres, dans la Montagne Noire, en plein coeur de Paris. Pour rien comme un repas de ces airs qui enchantent, de ces petits morceaux d’un rien qui se construit.

Laisser un commentaire

Archives