LE FABRICAUTEUR Ici habite un marchand d'histoires entre images et motsletratag86@gmail.com

Cigares, pognon et petites pépées ?
Il y a tant à dire que les mots sont affaiblis par l’énormité des entassements de folies en cours. Parler de la répartition des rôles, de la morale publique, de l’honnêteté de la probité, d’une équité entre les humains, c’est impossible. Les mots ne veulent plus dire grand chose ! On prend des expressions, on les vide de sens comme un vide un concombre de ses graines et le tour est joué. Pendant le spectacle l’arnaque continue de plus belle. Tu vois ma main, je l’agite je te captive et pendant ce temps mon autre main fouille et diverge en douce, et tu ne vois rien. C’est l’ABC du dribble, la cantate du petit pont, le passement de jambe généralisé, le jeu dans les espaces. 
Les commentateurs sont intarissables en matière de langage vide et convenu. Ils alignent avec gourmandise des phrases toutes faites, avec des accents de sincérité et de certitude  de bétonneuse. parfois d’autres reprennent ces verbiages pour y rajouter leur once de « réalisme » et certifier que l’équation démographique est incontournable. Comment éviter de discuter d’une question cruciale ? Affirmer une thèse comme étant un évidence naturelle historique et divine.
Mais je m’égare et j’en vois qui pensent que je plaide pour un débat de fond sur les retraites, la crise, les scandales des enrichis de tout poil des cyniques du bling bling…
Vous n’y êtes pas !
C’est de foot dont il s’agit !  Pas question de demander la dissolution du gouvernement, le départ d’un ou deux ministres pas trop clairs avec les cumuls et les frontières de la décence républicaine en matière de conflits d’intérêts !
Il s’agit de savoir au fond si le Conseil fédéral doit démissionner en bloc et si le choix du 4-4-2 aurait sauvé la France de la pitrerie. Le reste, les entreprises qui ferment, les chômeurs arnaqués, les médicaments non remboursés, les banques arrosées, les paysans qui crèvent, les hôpitaux en vrac… on s’en fout !
Le fond de la question est plus de savoir pourquoi L’entraîneur fut si peu entraînant ! ET pourquoi dans les vestiaires il y a des règlements de compte. Le reste, l’armée en Afghanistan, en Somalie, les sans abris sans boulot sans papiers sans couverture sociale et médicale, sans avenir sans espoir, c’est secondaire voire carrément vulgaire comme dirait un ponte du maintien et du bon goût qui a vendu sa liberté depuis longtemps, cassé Charlie Hebdo avant de s’échouer à France Inter, aux côté d’un autre grand homme épris de liberté qui confond l’univers et ses étendues de liberté avec un boudoir de rombière du CAC 40.
Cessons d’écouter France INTER, jusqu’à ce que les deux  guignols qui ont viré Porte, Guillon, et plein d’autres réintègrent la presse  qui sent tellement le faux cul qu’on ne peut même pas envisager de l’utiliser comme jadis chez mon grand père, au fond du jardin, dans la cabane…
http://7604.lapetition.be/ 
pour dire un peu  NON à mise au pas de France Inter 
par les commis PV et JLH, moralisateurs appointés et pitoyables de la normalisation en cours
collage DRP 1° juillet 2010


collage MG juin 2010


collage MG juin 2010


Laisser un commentaire

Archives