LE FABRICAUTEUR Ici habite un marchand d'histoires entre images et motsletratag86@gmail.com

Un bateau qui coule ? une métaphore ?

Un navire magnifique, dernier cri de la technologie, rempli de passagers admiratifs de cet univers de série américaine… Le cadre est posé.

poupe ou proue ? Vite un expert !

Tout ne peut que bien se passer dans cet univers rutilant où les experts ont concentré leur savoir faire, à l’instigation de banques et d’armateurs qui font des profits avec ces palaces énormes et rutilants. Le rêve est une marchandise ?
C’est oublier qu’au final, cette machine merveilleuse et infaillible, malgré les assurances compétentes des experts peut se planter comme une vulgaire barcasse sur des récifs. Bien sûr ce sera la faute du capitaine, du vendredi 13 ou d’autres balivernes auto-justificatives.
On apprend cependant au fil des heures que les équipements de sécurité étaient insuffisants et peu fiables, que les canots avaient parfois des câbles et poulies hors d’usage, qu’il manquait de gilets de sauvetage, que le personnel était totalement désorganisé et que les plans de secours ne permettaient pas la diffusion de consignes en différentes langues etc.  Que dire des autorités maritimes qui laissent une barcasse de 300 mètres de long haute comme un hlm de 10 étages passer au ras de la côte pour faire un « salut » à la population… Où sont les normes de base interdisant la navigation à moins de trois mille nautiques etc. ?
Ces règles sont idiotes répondraient des experts ! Elle entravent la liberté d’entreprendre et de vendre du rêve…
Cette histoire de naufrage fait étrangement penser à ces banques qui nous assènent (les éditorialistes et chroniqueurs experts qui les promeuvent dans les médias le font pour elles) des vérités incontournables, des prévisions martiales qui s’avèrent fausse quelques semaines après. Pas grave c’est nous qui payons en les renflouant! Nous, c’est à dire la masse des gens qui vivent de peu et à qui on prend de plus en plus. Normal, nous sommes les plus nombreux et c’est plus rentable de prendre dix Euros à 30 millions de personnes que de taxer réellement les gens riches et les spéculateurs.
Un bateau est vautré contre la côte toscane (la côte ça se dirait pas COSTA en italien ?) , une marée noire menace, des dizaines de pauvres gens ont fini leur vie dans cette dérive.
En conclusion de cette méchante humeur ne serait-il pas utile de rappeler à tous ces commandants de TITANIC et autres experts indiscutés qu’avec quelques mois ou années de recul ils se trompent bien plus souvent qu’ils n’ont raison : les économistes officiels et prévisionnistes de la santé par exemple, les experts en prospective industrielle, ou en matière de formation, de mise sur le marché de médicaments, d’analyse des crises politiques au moyen-orient arabe, etc.?
Et n’oublions pas que ces braves gens, grassement payés plus ou moins directement comme « chiens de garde »* sont toujours les premiers à quitter le navire lorsqu’il sombre.
Cela vient également de se passer en Italie.
Ce navire sur le flanc, image redoutable des certitudes vaines que l’on nous imprime à grand coup de propagande libérale, comme d’autres images, elle va s’estomper.
La plus grande des conquêtes de l’Humanité…c’est la mémoire, puis la parole.

* http://www.lesnouveauxchiensdegarde.com/

Scénario : Serge Halimi, Pierre Rimbert, Renaud Lambert, Gilles Balbastre, Yannick Kergoat

Sortie le 11 janvier 2012. Un documentaire UTILE, voire indispensable…

Cessez de prendre du Maidiator et allez investir dans un ticket de cinéma !

 

Laisser un commentaire

Archives