LE FABRICAUTEUR Ici habite un marchand d'histoires entre images et mots

Comment mourir en toute sécurité ?

Musée Paul REBEYROLE Eymoutiers Limousin 2011

La bêtise ambiante crée de la peur, qui peut tuer, par sa logique propre,… une vieille dame.

Exemple voisin.

Une vieille dame à la santé précaire, « avec tout ce qu’on voit, ou qu’on entend », a ressenti le besoin impérieux de se protéger de tout, des intrusions éventuelles dans son appartement d’une ZUP , immeuble tranquille s’il en est, d’une petite ville de province si calme que les jours de pluie, les nuages dépriment et repartent, lassés d’ennui.

La vieille dame eut envie de se balader,  un jour où la neige tombait, où la ville peu habituée à glisser se désorganisa en quelques minutes. Elle part donc à plus d’un kilomètre dans un centre commercial rêver un peu sans doute, sans rien dire à personne. Pressée de revenir à pieds chez elle sous la neige qui tombe et la peur de cette présence menaçante, elle tombe en chemin et se relève, épaule contusionnée. De retour chez elle, au téléphone, sa fille apprend à demi-mots cette escapade et une chute anodine qui n’est pas première, la vieille dame ayant des troubles qui la font chuter souvent.

Ensuite, la soirée va mal se passer. Elle chute dans sa chambre, insiste et ne peut se relever,

rechutant plusieurs fois. Il faudra que son absence au téléphone inquiète sa fille qui viendra taper en vain à sa porte 14h plus tard.

La dame est restée par terre en songeant au pire, sans appeler qui que ce soit.

Les pompiers ont cassé les volets et les vitres d’une fenêtre d’un haut étage pour aller la sauver, poly-fracturée, en hypothermie , très choquée.

Elle n’aurait bien sûr pas confié un double de sa clé à quiconque, même pas à sa fille !

La serrure est intacte* et au 5° ou 6° étage personne n’ira forcer la fenêtre défoncée et obstruée par une planche.

En effet  « avec tout ce qu’on voit, ou qu’on entend » il vaut mieux être prudent ! « 

Il y a même des jeunes et des étrangers plein le quartier m’ont assuré d’autres passants alors…

C’était dans la série : « comment mourir seul dans la plus grande sécurité« .

*Selon les données du laboratoire de la police nationale, les deux serrures à barillet de type classique équipant
la porte en question sont ouvertes en moins d’une minute par des cambrioleurs lambda.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Archives