LE FABRICAUTEUR Ici habite un marchand d'histoires entre images et motsletratag86@gmail.com

En France veut-on brûler les sorciers ?

Autisme, pour une approche plurielle et éthique

Une plainte que nous connaissons bien, celle d’un patient qui souffre, enfermé en lui-même, terrifié parfois par ce qui nous semble rien du tout, un reflet, un bruit, une odeur… Une souffrance que nous côtoyons au quotidien, dans les regards et dans les corps, dans les mots et les silences. Des douleurs aussi, des proches, des parents, terribles et si profondes.

Des moments de grâce aussi, des liens qui se nouent, des échanges humains immenses et ténus, dans le quotidien, au détours d’un entretien, d’une séance de jeu, de cuisine, de classe, d’atelier de musique, d’une séance de packs, d’une promenade, d’une relaxation, d’une projection de film, d’images réalisées en famille etc…

C’est cela la vie des professionnels qui travaillent et vivent avec des patients autistes. Et la « croisade » contre ces deux médecins fait plus penser aux efforts militants des groupes créationnistes américains qu’à une démarche réelle de prise en compte des dimensions des autismes en France à l’heure actuelle, au niveau des familles et au niveau des institutions.

Il y a des créneaux politiques à exploiter sans doute : pour le compte de qui et de quoi. Y aurait-il des « églises » récemment condamnées dans d’autres affaires à mobiliser ? Des députés en quête de buzz médiatique sonnant une pseudo charge morale? Une vaste offensive en tous les cas contre ce qu’il y a d’humain dans la diversité des autismes et des modalités de prises en charge.

Ces magnifiques procureurs d’occasion ne se sont jamais mobilisés par exemple pour soutenir massivement les initiatives visant à développer l’information de l’X fragile et par exemple soutenir la réalisation de 6 films il y a quelques années sur ce thème de l’X Fragile, en France (j’en suis l’auteur et le porteur de projet avec un professeur de génétique pédiatrique, un professeur de pédopsychiatrie, et un médecin radiologue du Poitou….).

Les associations de parents d’enfants X fragile nous ont soutenus et aidés. Pas ces plaideurs !

Un pays où un dogme de « vérité scientifique » serait établi par les tribunaux serait en train de retourner du côté des talibans, des forcenés en tous genre du « correct » du « vrai », du « divin révélé »…par eux bien sûr.

On est si facilement enclins à considérer que « le barbare c’est l’autre » !

Écouter et entendre est bien plus compliqué.

Le vivant, c’est compliqué ! Désolé  pour nos « croisés »!

Autisme, pour une approche plurielle et éthique

Appel

Deux médecins, le Professeur Pierre Delion, Chef du Service Psychiatrie Enfant et Adolescent du CHRU de Lille, reconnu internationalement pour ses compétences de pédopsychiatre et ses recherches dans la prise en charge des enfants autistes, et le Professeur David Cohen, Chef du Service Psychiatrie Enfant et Adolescent de l’Hôpital de la Pitié-Salpétrière ont été ou sont convoqués devant leurs Conseils départementaux de l’Ordre des médecins suite à la plainte d’une association représentant des familles de personnes autistes.

Cette association leur reproche d’être engagés dans une recherche scientifique portant sur l’efficacité thérapeutique du packing sur les symptômes de troubles graves du comportement, notamment les automutilations, chez des enfants porteurs d’autisme. Alors même que cette recherche a été validée dans son objet et son protocole par le Comité de Protection des Personnes du CHRU de Lille, et qu’elle est menée dans le cadre d’un Programme Hospitalier de Recherche Clinique National (PHRC), validé en 2008 et financé par le ministère de la Santé.

A lire,  l’argument en version longue sur ce site. Y figure également la pétition qu’il est possible de signer.

http://www.autismeuneapprocheplurielle.org

2 réponses à En France veut-on brûler les sorciers ?

  1. toto says:

    Le secteur de la santé et de la prise en charge des souffrances et maladies est bien mal en point.
    Ce procès souligne que les droits démocratiques peuvent être dévoyés par des fachos de tous poils qui vont et viennent devant les médias en enfourchant quelques causes simplifiées comme celle de l’équation psychanalyse et approches thérapeutiques de cette origine = barbarie envers les autistes. Notons que ces ignares ne savent même pas que les packs, mis en avant, n’ont pas grand chose à voir avec la psychanalyse, loin s’en faut ! Les ayatollah de tous bords sortent les griffes, sortons les balais !

  2. Cristal says:

    j’entendais récemment à propos de l’année de l’autisme, que l’autisme était une maladie génétique dans laquelle la psychanalyse avait longtemps culpabilisé les parents…
    Important dans ce contexte de pensée unique d’avoir une approche plurielle… et ça ne vaut pas que pour l’autisme.

Laisser un commentaire

Archives