LE FABRICAUTEUR Ici habite un marchand d'histoires entre images et motsletratag86@gmail.com

L’avoir du temps

Avant-hier j’ai entendu le grand rire d’un homme. Une femme lui a répondu d’un regard houleux, fier et autoritaire. Le type s’est éloigné en dansant sur ses pauvres godasses vers le toit du monde.

Il avait le temps. Il lavait les temps des autres

On pourra me dire que le temps me manquera bien un jour. J’en volerai si nécessaire à l’étal du marchand des quatre saisons. Je piquerai du printemps et de l’été, juste quelques tranches des autres saisons pour allumer des feux et regarder le théâtre des bûches qui se dissolvent en larmes fines, du rouge sang au gris matin.

Malgré les nuages qui nous coiffent de tempêtes Et le goût amer des vents de haine et de mépris. Malgré. Il reste des recoins où nous cacher, des replis de rideaux, des greniers superbes repeints des poussières que les cafards n’ont pas pu détruire. Ces petites bêtes ont colonisé une bonne partie de nos vies et de nos institutions. Vider de la vie qui subsiste le moindre lien, le plus petit endroit de nos têtes, leur mission est aboutie, à la hauteur de leur ambitieux projet : cercler de bêtise et de stérilité toutes les pensées et les variantes, les gaités, les différences. Ce sont des fervents de l’OGM (Organisation de Gentils Membres) et du standard. Faut que ça roule, que ça tourne, même avec des roues carrées et des chemins sans issue.

Ces porteurs de vide s’agitent en tous sens pour faire leurs mauvais coups, profitant de la bêtise et de la soumission qu’ils ont semés. Un triomphe les attend : c’est la consécration des fossoyeurs, ravis de leur trou, de la qualité du tas de terre et du brillant des poignées du cercueil.

Qu’ils sont mignons ces braves caramels mous périmés. Ils n’ont plus que la solitude sur les os. Collés au papier comme une mouche à son serpentin, ils ne peuvent pas comprendre les sourires méchants que certains leur infligent.

Mais il est toujours temps d’avoir le temps de comprendre. Si on en a envie

 

Laisser un commentaire

Archives