LE FABRICAUTEUR Ici habite un marchand d'histoires entre images et motsletratag86@gmail.com

Aux larmes citoyens !

Les oiseaux hésitent et se cherchent. Le vent disperse la poussière. Rien dans le soir n’est agrippé et l’univers entier s’en foutra des sanglots discrets de ce type qui ne regarde rien que le bout de ses mains. Je me suis assis pas loin, puis plus près et nous avons pleuré ensemble. Il m’a remercié en partant, embarquant mon paquet de mouchoirs.

 

papier collé Bordeaux DRP 2015

Nous avons fait larmes communes sur un banc de bord de l’eau. Il n’y avait personne pour en rire, à part nous, incongrus dans un printemps timide, à mouiller sans un mot nos joues et nos yeux clairs.

Si tu croises un soir gris les regards qui t’attristent passe un peu ton chemin sans regarder pourquoi.

 

Laisser un commentaire

Archives