LE FABRICAUTEUR Ici habite un marchand d'histoires entre images et motsletratag86@gmail.com

Propos hors d’atteinte

séquence

rencontre aux pieds de la Dune

 

La blanchisseuse repassait le savon sur des pages lustrées.

Le papier trop usé gardait de vieilles traces de mots, de ces histoires aujourd’hui interdites. Des piles de bouquins attendraient qu’on efface ces encres alignées, ces trajets de l’esprit et tous ces mots d’amour trop tendres et souverains, dans un pays perdu où règnent les simplets.

Tout ce qui n’est pas noir est blanc, tu es pour ou tu es contre, c’est vrai ou faux.

Et toi penchée sur l’eau tu soupires aux poissons qui jouent avec les ombres de tes cheveux défaits. Le désordre tracé sur l’eau par la lumière leur est refuge et jeu, par ici ou bien là. Complique ta coiffure, laisse filer les mèches, ne les attache pas, juste un peu pour semblant, que le plaisir me vienne de te les mélanger, après avoir ôté ton foulard, une épingle.

 

Je l'attendais là ma Dune. Elle n'y viendra jamais...

Slogans

les abats-nuits de nos veilleuses

les jours passés lumières crues

A bas les jours de fête

Faites la moue et pas la tête

faites l’amour mais pas les jours.

Les abat-jours de fêtes

Le vieux chinois attend

 

Une réponse à Propos hors d’atteinte

  1. jolies virgules comme des virevoltes d’oiseaux malicieux. Merci pour la journée.
    EVG

Laisser un commentaire

Archives