LE FABRICAUTEUR Ici habite un marchand d'histoires entre images et motsletratag86@gmail.com

Archi archives

« J’attends la nuit, mais pas pour oublier
Je veux pouvoir penser, n’importe comment,
à toi.

J’attends le vent, mais pas pour mieux voler
Juste pour regarder, les traces regards gris,
de toi.

J’attends le jour, mais pas pour en parler
Sentir ta voix sonner,  caresser l’air si doux,
Pour toi. »

2004 juin

venue de si loin

Laisser un commentaire

Archives