LE FABRICAUTEUR Ici habite un marchand d'histoires entre images et motsletratag86@gmail.com

Le fond des lacs n’est pas si étanche qu’on le pense

Il était en panne. D’encre. En rade. Un mouillage pas bien assuré, un courant imprévu avec la marée inversée et la dérive n’est pas loin. Mais quelques mots d’elle, une bribe de tendresse, un morceau de regard planté sur un sourire triste et malicieux aussi suffit.

Rire de son désarroi et jouer avec les nuages et les mots clowns qui viennent. Ils flottent dans le ciel frais et ne le voient même pas.

Faire émerger des dents blanches sur des bouches crispées en huîtres closes. Attendre peut-être la marée prochaine, avec le risque de ne plus en avoir le temps. Étrangeté de la vieillesse. Prendre sa tête en mains, sans ces lendemains indispensables aux géants sûrs d’eux.

Prendre sa main sur nos deux têtes pour décoiffer, mélanger les rêveries, brouiller les lignes trop droites des vies écrites au cordeau.

 

failles solides 2016

si l'on regarde de très près, le fond des lacs est une passoire

 

 

Laisser un commentaire

Archives