LE FABRICAUTEUR Ici habite un marchand d'histoires entre images et mots0681571560
letratag86@gmail.com

On peut ne pas aimer les gosses mais…

à ce point c’est un peu abuser ! pourquoi les découper en morceaux pour les clouer comme les corbeaux sur des piquets!

Plus sérieusement cet élément décoratif d’un ponton de carrelet sur la Gironde est assez étonnant. On y soit souvent des cloutages d’objets, de plaques d’immatriculation signant le nom du propriétaire, (ex :Chez Lulu), de magnifiques affirmations de la propriété privée et une collection de « Défense d’entrer » à l’orthographe parfois fantasque. J’ai déjà vu un « c’est chez moi », un « petit coin de paradis » charmant, une « cabane des potes » chaleureuse, un classique « si je suis pas là c’est que je suis cané » en passant par « dérangez pas le poisson, je dors ».

La pancarte est variée, démonstrative et parfois malicieuse. Pêcher n’est pas jouer.

Et là ce doit être la cabane de Barbe Bleue qui a la prévenance d’annoncer la couleur sur ses intentions ?

Mais que fait notre sémillant ministre de l’intérieur/extérieur ? Il veille sur la chasse aux réfugiés sans refuge ou bien il se penche sur des cas manifestes d’intentions homicides avec leur trophée au vu et au su de chaque promeneur attentif ?!

Oh Gérard ! tu dors ?

 

mais que fait Gerard ? (colombo bien sûr)

Toute allusion à un ministre serait un pur effet de hasard. En France on ne respecte plus les lois concernant la protection des mineurs en danger s’ils sont des migrants. Par contre on poursuit ce jour en justice ceux qui les hébergent, les nourrissent, les accueillent. « Fraternité » est une devise gravée ? pas sur les frontons des ministères en tous cas ?

 

 

 

Laisser un commentaire

Archives