LE FABRICAUTEUR Ici habite un marchand d'histoires entre images et mots0681571560
letratag86@gmail.com

Un petit coup de colère c’est bon pour la santé !

Un tas de barbus ne cachent pas un mur pourri. Et les vidéos tournent en boucle sur machin chose, un barbouze de Macron peut-être, un type qui se la pète et que l’on a laissé faire son cinéma et y croire, s’y croire comme un agent spécial hors normes… Un peu délirant le type semblerait-il, avec des dimensions de bon paranoïaque qui se lâche.
Le problème est que l’on puisse avoir des types comme cela, au PS d’abord avec Aubry, puis avec Montebourg qui l’a viré en quelques jours, puis ailleurs, ici et là et pour finir comme proche choyé de Jupiter 1°. Et le bougre n’est pas tout seul. Il a des camarades de jeu dans sa petite faction de cogneurs et d’agents spéciaux auto proclamés, sous la protection et de la police et de l’Elysée.
Cela se fait depuis des décennies d’avoir des hommes de mains discrets et en marge de tout. Le problème est que côté discrétion…Comme quoi les militant-e-s des syndicats et des partis politiques d’extrême gauche ont raison de filmer les incidents, les provocations policières. Bien sûr l’autre ravi de la matraque, la quenelle lyonnaise, essaye à chaque fois de protéger ses sbires, en mentant, en intoxicant. Comme il y a peu à Nantes avec un mort, abattu semble-t-il comme un chien enragé par un flic. « Police partout, justice nulle part » : ce slogan sans nuances peut paraitre choquant pour les militant-e-s sages et rangés bien dans les clous plantés par les directions habituelles des syndicats et partis raisonnables. Comme tout slogan il est un flash (ball?) à un moment donné, et ces moments se répètent. C’est très dangereux une société où l’on se méfie plus de la police que de certains petits malfrats! La quenelle de Lyon est le dernier d’une longue lignée qui à droite et à gauche ont prôné la matraque, tricoté de la bêtise et de l’inefficacité dans plein d’endroits, sans soutenir ceux et celles, dans la police et et la gendarmerie essayaient de faire leur travail un peu autrement.
Ils se sont fait taper sur les doigts : pas question que les forces de l’ordre soient autre chose que des bandes armées au service d’un pouvoir discrétionnaire.
Cela fera sourire certains mais il y a des flics et des gendarmes intéressants, capable de réfléchir sur leur mission et leur travail, prêt à changer, et soumis à une hiérarchie faite de gens qui ont atteint précocement parfois leur seuil d’incompétence. ce débat sur la police, les interventions des « forces de l’ordre » n’a pas lieu en France. Les braves gens sont pour la répression bien sûr, quitte à former des générations de criminels dans la seule école qui fonctionne très bien en France, celle du crime et de la radicalisation , la prison.
Des magistrats essayent et ont essayé. Des flics et des gendarmes aussi. Mais le pouvoir de Gauche comme le pouvoir de Droite actuel et passé est tenté sans cesse d’utiliser ses bandes armées contre les revendications sociales.
Manque de pot, cela parfois se voit et la confiture déborde. Macron super Monsieur Propre est dans la panade, et à Lyon va falloir prévoir un recyclage pour ministre en péril (de poste).
Merci à celles et ceux qui ont le courage de témoigner, de filmer, de dénoncer, de pulvériser les déclarations mensongères des responsables divers de l’Etat.
Merci aussi aux policiers qui sortent des vidéos et des témoignages sur des pratiques qu’ils jugent indignes.
Merci à cette presse qui, comme Médiapart ou le Canard Enchainé, etc., font leur boulot.
Fillon a été planté comme un âne prétentieux et on attend toujours ses révélations choc sur le complot… Dassaut est mort et la magistrature est en deuil. Comme Pasqua, il assurait le travail d’une armée de magistrats mais la malversation cela conserve. Comme l’a bien dit Philippe POUTOU, c’est un délinquant non jugé qui est mort. pas une larme ! Mais rassurons les journalistes et les magistrats craignant l’inactivité, les Balkany sont en pleine forme!
C’est la chose publique qui n’est pas en forme, sa réalité et l’idée que s’en font des millions de gens en France et ailleurs : la devise de la France foulée aux pieds au niveau des migrants notamment la Fraternité, au niveau de l’Egalité aussi car des criminels, des délinquants sont exonérés grâce à leur fric de poursuites réelles, et quant à la liberté elle part en vrille chaque jour avec la criminalisation des luttes entre autres!

Faudrait pas s’étonner si des secteur de la jeunesse pètent les plombs et rejettent ce « vieux monde nouveau » dont les représentants sont soit menteurs soit imposteurs, et souvent les deux.
L’avenir d’un pays ce n’est pas la cohorte de vieux politiciens ni celle de ceux plus récents qui les singent.
Alors on agite le barbu déguisé en flic cogneur sur les télévisions, on agite les barbus de Daesh et autres branquignoles, et pendant que les gens s’effraient de cela on continue ses petites affaires.
Rien de plus docile qu’un groupe, qu’un peuple qui a peur. Alors entretenons la méfiance ! ?
Il me semble que c’est la défiance qu’il faut entretenir et la coordination des dénonciations et des témoignages, tant qu’on peut le faire.
Le CAC et les 40 voleurs…une parodie d’Ali Baba qui peut être réécrite, en la détaillant.
Attention, ce midi au bistrot, quatre papis assez racistes en général commentaient cette histoire du vrai faux policier de Macron et ils étaient très en colère, allant même jusqu’à dire que les truands n’étaient pas toujours ceux qu’on imagine et que les migrants avaient droit de vivre, y compris en France, plus que certains banquiers ou grands patrons. Après ils ont parlé de Lagardère mais la litanie d’insultes était telle que je me garderai bien de le évoquer, par pure charité chrétienne. Ils ont jute conclu par « il est vraiment au fond du canal cet type »

Laisser un commentaire

Archives