LE FABRICAUTEUR Ici habite un marchand d'histoires entre images et mots

Bearn et Soule le clergé cloche à SUS (cf journal Sud Ouest 3 avril 2020)

Réference de l’article sur l’Affaire…Sonner ou ne pas sonner les cloches ? Une vingtaine de maires du Béarn s’invitent dans le clochemerle

Ils feront sonner les cloches pour soutenir les soignants ce samedi à 20 heures, contre l’avis de l’évêque, pour qui l’usage est réservé à l’appel au culte

https://www.sudouest.fr/2020/04/04/sonner-ou-ne-pas-sonner-les-cloches-une-vingtaine-de-maires-du-bearn-s-invitent-dans-le-clochemerle-7386882-4344.php

================================================

Ruines de l’âme …. (c) lefabricauteur


Lettre à, la Maire de la Commune de SUS  (région de SOULE- BEARN)

le 4 avril 2020

Madame la Maire de SUS, j’ai lu, confiné, dans sud ouest d’hier l’article sur les incroyables péripéties qu’un curé et un évèque suscitent en vous reprochant d’avoir fait sonner des cloches sans leur autorisation préalable….

Ces personnes peu fréquentables en général sont là au sommet de l’ignominie et peuvent aller émarger au club où figure également le Prefet de police LALLEMENT bien connu pour les ordureries scandaleuses et répréhensibles ( cf statuts des fonctionnaires de l’Etat sans exercice respecté d’un droit de réserve et de dignité attaché à sa fonction).

Ce curé, Canigou ou Ossau, sommet en tous cas de la nullité, qui se permet de refuser le principe bénin de votre initiative de solidarité humaine basique (non prévu dans les textes liant encore mais pour pas longtemps l’Eglise, secte qui a réussi, et l’Etat, qui se dérobe), envers les professionnels qui « meurent au front » en ce moment dans la santé et les secours à la population. Que ce petit prélat imbu de ses certitudes puisse croire à ce qu’il veut, je serai son défenseur intransigeant. Qu’il se permette d’arguer d’une convention dévoyée, non contextualisée pour faire campagne contre vous, avec l’aide de son chefaillon du diocèse, affectataire en chef du droit de disposer des cloches..NON.

Ce jésuite de bas étage, raté de la dialectique mais fort de principes d’un autre temps, se permet de vous menacer et d’exiger une application littérale de la Loi. Si l’on appliquait en détail les lois divines exprimées, y compris chez les catholiques romains, on n’entendrait plus parler de cet individu et de son subalterne ridicule.

Les cloches, l’entretien des édifices religieux (essentiellement catholiques) sont à la charge des citoyens par leurs impôts. La réaction stupide et risible de ces deux lascars (pas des lascars de Lescun, j’ai du respect pour Lescun) va permettre de remettre en cause ce lien périmé, et par le temps, et par le crétinisme, de l’entretien par les citoyens athées, du patrimoine des édifices religieux : si la collectivité finance cet entretien et possède ces immeubles, la Mairie d’un village doit avoir toute liberté pour maitriser l’usage de celui-ci sans qu’un commercial de la secte qui l’utilise et son responsable des ventes puisse avoir pouvoir de s’y opposer. De plus en plus de citoyens, imposable ou non vont demander à ce que ces règles soient modifiées.

Si cet évêque et sa paroisse veulent être maître chez eux : ils rachètent et financent l’église et ils arrêtent de casser les oreilles aux habitants avec des volées de cloches pour des occasions certes traditionnelles mais qui peuvent être tolérables en période de respect mutuel mais qui là ne le sont plus manifestement.

Madame LASSALLE, Monsieur CASTAY, je comprend mais je regrette que vous ayez cédé à votre principe républicain de respecter la Loi actuelle, face à deux énergumènes, -toxiques pour leur propre cause qui plus est- qui eux ne respectent pas l’expression de la solidarité, de la souffrance et du partage des peines et angoisses dans une petite commune. Ils se gonflent les joues de principes où les termes partage, humanité, respect, fraternité sont des slogan dont ils se couvrent . Ils sont toujours moins pointilleux ces applicateurs zélés de la législation et des conventions pour pratiquer et défendre, et je parle de l’église en général, l’intégrité des mineurs et l’application des lois concernant la dénonciation et le signalement d’abus sexuels sur mineurs!

Deux situations certes différentes mais un souci très opposé de faire appliquer la Loi.

Des milliers de gens ont lu cet article de Sud Ouest du 23 avril 2020 page 23 signé par G.BLAISE. L’article est clair, pointe avec un humour surfilé que manifester aux balcon dans un petit village n »est pas aisé, les balcons en zone urbaine étant plus nombreux et accessibles. il souligne l’humanité de votre initiative et cruellement cite dans un encadré le concentré de crétinisme d’un évêque qui tente de se débattre en argumentant sur des arrêts du conseil d’état, pour justifier sa position. le distinguo entre les » sonneries civiles « et religieuses est un moment fort de rhétorique grotesque et malsaine. Le prélat va jusqu’à défendre que « si on avait été sollicités on aurait dit non ».

Au cas où l’on pourrait douter il rappelle « le rôle de l’église dans la solidarité nationale ». bel exemple en effet : privilégier la défense d’un pré carré symbolique basé sur des textes discutables et interprétables c’est du costaud !

Et le ridicule ne tuant pas il rappelle au respect de la Loi Madame la Maire ! Barbarin et  Cie sortez de ce corps !

Je regrette amèrement de ne pas pouvoir participer à organiser un soutien y compris financier à la Maire de SUS si elle était passée outre et qu’elle avait fait l’objet de poursuites judiciaires ! C’eut été une tribune merveilleuse pour des citoyens qui comme moi défendent la place pleine et entière au droit de pratiquer sa religion quel qu’elle soit en France. Mais je défend aussi l’humanité et la confiance collective des habitants dans des moments extraordinaires et difficiles, sans avoir à tenir compte de savoir si le son d’une cloche et son usage (payé par nos impôts) dépendrait de l’accord d’autres cloches qu’on n’a pas à sonner pour se rassembler et communiquer entre êtres humains.

Je suis seulement très heureux de savoir que la publication de ce fait d’hiver permette de souligner le fantasme de contrôle sur nos vies et actes de gens qui au nom d’une histoire de l’Europe se pensent investis d’une place et d’un pouvoir qu’ils n’ont heureusement plus. Il y a les cloches qui raisonnent et s’adaptent et les cloches fêlées qui ratiocinent piteusement. La honte bue n’est pas « une fausse polémique » Monsieur l’évèque Monsieur le curé elle est le signe de votre misérable condescendance et de votre mépris des gens, de la vie, de la fraternité etc. Et pour des gens qui prétendent au contraire c’est pitoyable. Que St Corona prie pour vous pauvre plaideurs !

Je vis dans un petit village de Charentes Maritimes où tout le monde cohabite sans problème et l’église est un lieu d’usages divers et respectueux. Les cloches ont sonné et sonnent dans le cadre des hommages symboliques mais sympathiques sans être très efficaces, aux soignants et autres professionnels de l’aide et du secours…. et personne n’y trouve à redire.

Il faut dire qu’il y a au moins cinq églises pour un seul prêtre et que les fréquentations ne se font jamais à guichet fermé…. Et cette anecdote fortement diffusée ne va pas remplir les caisses du « dernier du culte », surtout en Béarn et en Soule mais bien plus largement.

Le Christ, est-il précisé dans les « Saintes Ecritures« , a « chassé les marchands du Temple », parabole intéressante sur la nécessaire colère y compris du fils d’un dieu en certains cas contre le dévoiement des règles et habitudes…Manifestement il a oublié de faire aussi le ménage au niveau de son personnel!  Au boulot camarade !

Bon courage à toutes et tous et merci pour cet article de Sud Ouest de Monsieur Blaise et votre tentative à la Mairie de SUS de contrer dans les faits l’obscurantisme d’apprentis juristes. Offrez leur « L’esprit des Lois » de Montesquieu à lire et méditer. Cela leur fera du Bien à ces chrétiens gradés qui n’ont pas un échantillon d’humanité sur eux alors qu’ils en vendent à chaque sermon.

NB : il démissionne quant le curé ?… et l’évêque? A moins qu’ils aillent à confesse…et tout sera effacé?!

 

What do you want to do ?

New mail

What do you want to do ?

New mail

What do you want to do ?

New mail

What do you want to do ?

New mail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Archives