LE FABRICAUTEUR Ici habite un marchand d'histoires entre images et mots

Poésie
Pointure et obsessions : clinique poétique et …
Pointure et obsessions : clinique poétique et ...

  Ce texte ridicule et incorrect du point de vue du DSM5 a été retrouvé lors d’un déménagement, plié en soixante six pour caler un pied d’armoire que des vers avait rogné au risque de faire basculer l’ensemble. L’article indigeste fut préservé car les vers xylophages ne sont pas idiots et se méfient de l’inconscient [...]

Francis PONGE Chuck BERRY et le pot de miel
Francis PONGE Chuck BERRY et le pot de miel

  « Il n’est pas tragique de ne pas pouvoir expliquer le monde…Ce qui seulement est tragique, c’est de constater que l’homme se rend malheureux à ce propos » Francis PONGE Chercher à décoller une étiquette sur un pot de miel. Le pot est beau, gravé d’alvéoles. Le ongles s’acharnent  Le papier n’en finit pas de faire [...]

Le soleil qui brûle fait pousser les mots
Le soleil qui brûle fait pousser les mots

Carnet Quelle longue tâche que de tisser entre les pages de ce carnet une trame de sens, un tissu qui puisse ressembler à quelque chose, qui permette à quelqu’un de s’approprier des bribes et des fils. Fétichisme du papier, d’un joli carnet de cuir provoquant lignes et images. C’est sa faute, forcément. En général on [...]

Images de saisons et raisons des mirages
Images de saisons et raisons des mirages

Les journaux regorgent d’images adéquates. C’est l’été et tous les poncifs sont de sortie. Les « marronniers » fleurissent. C’est aussi l’été des réfugiés baladés comme des carcasses entre des revendeurs de bidoche, des sans papiers qui errent ici et là, des précaires  qui selon Macron « coûtent un pognon fou », des fascistes italiens qui relancent les délires [...]

Gaston Chaissac toujours !
Gaston Chaissac toujours !

et encore. Quoi de plus fin que l’énigme du regard et du sourire plat de ce personnage ? Une simplicité qui semble enfantine et une profondeur qui mord et grignote les certitudes. Alors allons aux Sables d’Olonnes voir les oeuvres de ce géant timide et discret. Ses regards sur le monde, y compris sur des [...]

Archi archives
Archi archives

« J’attends la nuit, mais pas pour oublier Je veux pouvoir penser, n’importe comment, à toi. J’attends le vent, mais pas pour mieux voler Juste pour regarder, les traces regards gris, de toi. J’attends le jour, mais pas pour en parler Sentir ta voix sonner,  caresser l’air si doux, Pour toi. » 2004 juin

procès verbal de rêves indus
procès verbal de rêves indus

Il y avait son regard de lassitude amusée, dans ma bouche serrée un goût de cendre amères. Bouche fermée pour cause de maladie lointaine, revenez dans un siècle, essuyez vous les yeux. Il y avait ici, là, des enfants qui piaillaient, courant derrière des chiens en riant de leur farces. Il y avait aussi par [...]

La vie comment ça marche ?
La vie comment ça marche ?

Comment marche la vie ? Elle coule d’un geste Sur le trottoir luisant Sans un mot de ces pluies Qui graissent de vernis Le goudron sale et noir. Comme glisse le jour Tu rallumes mes yeux En couleurs, en musiques. La ville au bord du soir Murmure un peu de toi. Se retrouver têtu Au milieu [...]

A quoi pensait un Pape ? Hypothèse
A quoi pensait un Pape ? Hypothèse

Que faites vous ? Je prends des photos avec des mots Drôle de boulot Drôles d’images On ne peut pas les voir Bien sûr que si, mais il faut savoir les regarder. En dedans, comme les nuages. Je ne vois pas le rapport Il n’y en a pas. Que faites-vous ? Dessiner des moutons ? Pour quoi en [...]

images attendant des mots (suite)
images attendant des mots (suite)

Un second texte… « A l’ombre de la Lune. A Pina BAUSCH Afin de mieux veiller sur le monde, la lune se pare de lumière et grimpe sur la balançoire d’étoiles. C’est l’heure pour les enfants de clore leurs petits  yeux afin de mieux dormir.Dans leur sommeil ils retrouveront tous les enfants de la terre et [...]

Un coin de carnet

  Elle est passée Nuage fin Elle a volé D’œil en regards Serré des gorges, piqué les yeux Laissant dans l’air des odeurs vives.  Rugueuse aux mains si douces Hurlante silencieuse de proverbes passés Petits coins de la terre rassemblés sur sa peau Paysages merveilles, symphonies incarnées. Je reste juste assis Avec les mots du [...]

Archives