LE FABRICAUTEUR Ici habite un marchand d'histoires entre images et mots0681571560
letratag86@gmail.com

Posts Tagged ‘Lettre anonyme’
Une approche de la mort et de l’été
Une approche de la mort et de l'été

Comme un petit oiseau trempé, mouillé par l’orage et dont le plumage ne sert plus à rien, elle regarde d’un air doux le vide qui l’emplit, l’entoure et la sidère. Rien ne peut animer cet air douloureux sur ce corps vieux d’enfant que cent douleurs entourent et tordent. Elle n’a que cette voix fluette et [...]

Il y a des jours.
Il y a des jours.

Quelques traces à laisser, quelques couleurs fauchées, un peu de soleil croisé au hasard. Rien de bien merveilleux qui s’ouvre à l’avenir, juste des traits et les replis des toiles et des tissus. La fatigue éteint tout, privant de lumière la peau et les objets. Il reste juste la buée,  qui brouille les formes. Il [...]

COLLOQUES. Questions de base

Collection de colloques, colocataires de mots et thèmes collectifs, ça colle et ça finit en loque, entre allocation et baux à céder. Le pourquoi est expliqué. On se déloque en entrant on se décolle en sortant. Le groupe encollé s’ébroue dans tous les sens. Le sujet devient l’objet collectif. Comme le chauffage diront certains malicieux. [...]

rentrée, rentrons

Ecouter ce qui brûle, et sentir dans les plis d’un feu les rumeurs des grands mondes. Attraper d’un bras vif les regards et la bouche mouvante de ceux qui n’oublient pas de rire. Tenter d’un cil, d’un mot, d’une note luisante de remplir le ciel fade de reflets et de tiède. Avancer d’un pas lent [...]

échange de points de vie

Il envisageait Et le vent qui passait tirait sur les grands arbres, mélangeant les feuillages et des cimes jalouses, petits pinceaux pointés aux regards des nuages, que chacun réservait.Pour s’y poser un peu.Mais l’air froid agité évitait vers la plage, la maison basse et brune masquée par des fumées qui sentent la résine et piquent [...]

LETTRE DE LA PLAGE

Nouveau, nouvelle, les grains de soi se mêlent au sable, à cette marée scintillante et serrée qui attend la vague et l’eau qui allume les reflets. Le montant s’amuse à étirer la plage, à lisser ici et là les montagnes dérisoires que des enfants ont défendu avec ardeur et rires. Je me retourne pour regarder [...]

Prologue

Suivre les étoiles et les faiseurs d’or, tracer la dune des sillons souples de nos fuites, les douleurs se tassent et ne me font plus peur. Un temps perdu me regarde souvent, avec des gestes rassis et des bouches amères, de petites destinations tremblées après les fatigues de ces nuits fièvres. J’ai fait la liste [...]

Archives