LE FABRICAUTEUR Ici habite un marchand d'histoires entre images et motsletratag86@gmail.com

Posts Tagged ‘tristesses’
Fait divers ?
Fait divers ?

Attendre et se rouler, en boule saoule. Se cacher le long des rues, hors regard des patrouilles. Poser sa main sur le sol chaud, sur la crasse vernie d’un goudron bien lissé. Se dire que ce liquide durci a laissé des bulles infimes, quelques traces de son état liquide, ondulation figée, vague saisie contre le [...]

Le vacarme des armes et les mains qui se quittent, Les regards du ciel lourd, des questions en silence. Des corps sans nom qui flottent bouffis de nos mots creux Des coleres eteintes rejoignant les souffrances De ces gens aux yeux creux qui n’attendent ni craignent. Et les ecrans affichent miseres apres miseres le ballet [...]

procès verbal de rêves indus
procès verbal de rêves indus

Il y avait son regard de lassitude amusée, dans ma bouche serrée un goût de cendre amères. Bouche fermée pour cause de maladie lointaine, revenez dans un siècle, essuyez vous les yeux. Il y avait ici, là, des enfants qui piaillaient, courant derrière des chiens en riant de leur farces. Il y avait aussi par [...]

A pertes de vues
A pertes de vues

Perdre, son temps, son énergie, sa patience, ses clés, sa jeunesse, la tête et perdre pieds, perdre aux courses et en bourse, perdre son haleine à courir comme un éperdu… Il y a aussi perdre son amour, perdre des regards, des mots et des silences, perdre tout en fait de ce qui faisait vivre quoiqu’il [...]

Les jours vides de sens
Les jours vides de sens

Cela vient sans prévenir, comme une brume qui descend des cols. Le poids des mots se modifie, les gestes coûtent. L’enfant me dit qu’il a la tête en courants d’air. Je regarde la mienne, elle est a peine plus peuplée. lui est inquiet et moi habitué. La différence est énorme. Le ciel est plein de [...]

SOUVENANCES ?
SOUVENANCES ?

Hier la terre s’est ouverte un peu et j’ai vu dans le fond toutes mes peurs intactes, mes rêves remisés, ton regard s’éloigner. Aujourd’hui Comme si, comme si d’une manière exquise, nos secrets nous tenaient lieu de forteresse, de rempart lequel se retirer dans un isolement tiède. parfois partout Tout retourne au gris. L’automne éteindra [...]

Archives