LE FABRICAUTEUR Ici habite un marchand d'histoires entre images et mots

Archi archives

« J’attends la nuit, mais pas pour oublier
Je veux pouvoir penser, n’importe comment,
à toi.

J’attends le vent, mais pas pour mieux voler
Juste pour regarder, les traces regards gris,
de toi.

J’attends le jour, mais pas pour en parler
Sentir ta voix sonner,  caresser l’air si doux,
Pour toi. »

2004 juin

venue de si loin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Archives