LE FABRICAUTEUR Ici habite un marchand d'histoires entre images et mots

au paradis des illusions numériques

Tout va bien, je suis aux anges…

Le compteur du conteur marchand d’historiettes et de grognasseries sur ce monde qui grésille affiche 13 000 et quelques abonnés. sac de noeuds

Sur ces treize mille abonnés je dois bien en connaitre au maximum une centaine, que je reconnaîtrais dans la rue en étant très attentif et pas trop mal luné.

Foutredieu ! les compteurs sont partout et les conteurs se taisent. Les indignés se lamentes et ne bouge pas trop, écrasés de chaleur et par les incertitudes croisées de la période que nous vivons, entre guerre et destructions, bêtise et haines diverses, maladies et révolte de la planète contre ces humains qui ne se soucie pas d’elle, ni d’eux mêmes.

illusions dd'optique

Il y a sans doute des possibilités de réduire le réchauffement climatique mais sans doute pas de faire évoluer la connerie abyssale de nos sociétés, aussi diverses soient elles.

En Europe de l’ouest on bricole et on calcule afin de tondre le voisin, on joue sa carrière  quoiqu’il arrive, on se bouche les oreilles et la pensée avec des andouilleries assénées en boucle comme on gave les oies ou les canards. « on ne peut pas accueillir ces réfugiés… » surtout s’ils sont noirs ou arabes, « on ne peut pas arrêter de cours de l’agriculture moderne sous peine de famine, donc pas question de restreindre les usages de produits toxiques qui tuent les sols et les gens » et on commence à manquer d’eau partout, tout en continuant de financer sur fonds public des bassines et le pillage des nappes phréatiques pour assurer la survie de plantations qui détruisent tout et finissent en alimentation pour du bétail bourré de saloperie qui rebute de plus en plus les gens…

Des parangons de vertu, cynique au plus haut de l’échelle inventent des labels bidons pour faire passer leur saletés pour des produits pas bio mais presque ayant forcément dans le label les mots « qualité » et « environnemental »…

Les feux se multiplient, les inondations aussi, mais on continue à construire des lotissements dans des creux car « il faut soutenir le secteur du bâtiment » et il « faut bien loger les gens ». Pas bête l’idée en fait : pour atteindre le pourcentage de logements sociaux et ne pas payer de pénalités, les communes n’ont qu’à construire dans des zones pourries, à risque, avec des ruissellements potentiellement destructeurs ! Si une crue emporte tout, on sortira les mouchoirs et les mines attristées chez les responsables élus et de l’Etat, « avec humilité et compassion » et on se tourner vers la prochaine élection en vantant la capacité de « résilience » des sinistrés et de la commune ! Entre temps seuls quelques grincheux feront remarquer que les travaux de sécurité n’ont pas été mis en route, que d’une crue à l’autre les dossier d’assurances ont une crue de retard mais non, ce sont des râleurs qui disent cela !

Je n’ai pas râlé sur ce site depuis longtemps, occupé à d’autres passions pour les déménagements, le covid, le plâtre et la maçonnerie, entre autres . Alors je me rattrape un peu d’un seul coup.

Pourtant j’avais sursauté et frétillé de plaisir….

en constatant cette audience de plus de 13 000 abonnés. Mais j’ai flairé instantanément l’escroquerie et ne suis pas tombé dans le délire narcissique de l’élu qui béat explique que le peuple a choisi de le mettre à tel poste…alors qu’en fait il est élu par un pourcentage très faible de la population. On ne parle qu’avec des chiffres de compteurs truqués en usant du pourcentage. Par exemple j’ai bien plus d’abonnés qu’il n’y a d’habitants dans la commune où j’ai voté ces dernières années. Aucun rapport ? Un peu si car ces communes et villes où on est 4000 et où un maire est triomphalement élu avec 350 voix, cela laisse pantois. S’il croit être le choix du peuple de son territoire il est fou…s’il se dit élu grâce aussi à un système électoral complètement invraisemblable qui provoque des décalages entre la réalité et les désignations, il va bien. Lacan parlait du Roi qui dit qu’il est roi, et de celui qui pense qu’il est roi, qui le croit….

J’ai passé en urgence un coup de fil à une amie psychiatre qui m’a rassuré pour lui parler de ce nombre d’abonnés record et de mes doutes sur la validité de ce nombre. Elle m’a rassuré en rajoutant qu’en plus nombre de logiciels robots passent leur temps à cibler les sites et à s’inscrire comme des humains.

Saloperies de machines ! Moi qui pensait de Cynthia 225 m’aimait pour de vrai, s’intéressant semblerait il intimement à mes fantasmes, je suis ravagé de savoir que c’est sans doute un choix fait par un algorithme. Quelle déception !

Mon amie psychiatre m’a prescrit de relire un soir sur deux Roland Barthes et Pierre Dac entre autres spécialistes de la connerie ambiante. J’avais les deux références ainsi qu’un bon Armagnac pour en faire la synthèse ! Ouf je vais guérir

Moralité :

ne croit pas tout ce l’on te dit ou t’écrit, crie plutôt croasse et joue du biniou !

les compteurs sont des compilations stériles, les conteurs sont des compagnons utiles

 

 

Les commentaires sont fermés.

Archives