LE FABRICAUTEUR Ici habite un marchand d'histoires entre images et mots

Demi dieu ? un drôle de travail!

Faire du brouillon au neuf.

Ou comment remplir de vide une passoire. SANS DEBORDER svp !

Hercule a dû se taper ce genre de travail, le soir après son métier de Dieu « très fort ».

Car les demi-dieux, comme les entiers ne chôment pas et assurent à leur petite famille des revenus réguliers et stables grâce à l’allocation que l’Olympe leur verse chaque siècle. Chez les divins on ne s’amuse pas à compter en unités de mesures humaines, car ce serait s’abaisser.

Affronter sans cesse l’incrédulité des hommes, voici un bien pénible quotidien. De temps à autres il y en a d’astucieux qui argumentent et démontent avec zèle les contradictions olympiennes. Ils entraînent dans leurs logiques quelques disciples ponctuels et finissent soit par accepter une charge de concierge dans la luxueuse loge d’un temple, soit par s’épuiser tranquillement. La chasse aux questions doit être limitée. Ne pas tout accepter tout de même. Un Dieu doit savoir être responsable devant ses sujets, c’est-à-dire leur fermer le clapet dès que les mots débordent du chaudron. Laisser bouillir tant que le couvercle reste coi.

Hercule gère cela avec une tranquillité impressionnante. Il faut dire que le recul qu’il a sur les comportements des hommes est remarquable, complet et documenté.

mes poteaux

Des travaux d'Hercule

 

 

 

Les commentaires sont fermés.

Archives